Hausse des prix des quotidiens: une stratégie dangereuse?

1€50, c’est le prix qu’il faut payer depuis le 1er janvier pour Libération ou le Figaro. Le journal Nice-Matin a lui passé la barre symbolique d’1 euro. Les lecteurs sont-ils conscients de ces augmentations, celles-ci les détournent-ils des journaux?

Nous sommes allés demander l’avis des clients d’un buraliste de Cannes. Pour beaucoup, les hausses de quelques centimes sont passées inaperçues.

Coline, 20 ans, lectrice de Libération, pense que les lecteurs des payants vont se détourner vers les gratuits.

Dans un édito publié lundi, Nicolas Demorand, le directeur de publication de Libération, fait valoir que « L’information de qualité existe toujours (…) mais elle coûte cher à produire. »

De retour au kiosque à Cannes, Paul, retraité, ne s’étonne plus de voir le prix des quotidiens augmenter. D’autant que la presse n’est pas le seul secteur concerné.

Inéluctable? Selon La Croix, qui a enquêter sur le coût des quotidiens, augmenter les prix garantit l’indépendance éditoriale et financière sans léser la qualité rédactionnelle. Dans un contexte déjà compliqué ils doivent faire face à  une hausse du prix du papier de 14% », écrit le quotidien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s