Kidzania, le parc d’attractions qui fait travailler les gosses

La rue principale du parc Kidzania à Tokyo

On a tous rêvé enfant, de devenir pompier, ou hôtesse de l’air. Dans la ville lilliputienne de Kidzania,  chaque enfant peut, le temps d’une visite, exercer le métier qu’il veut.

La cité des enfants

Le concept de ce parc d’attraction est apparu en 1999 à Mexico. Depuis, une dizaine de franchises ont été créées à travers le monde.

Le principe ne change pas : une ville entière fabriquée à l’échelle des enfants où peuvent circuler en véhicules miniaturisés (camion de pompiers, ambulances) et visiteurs du parc. La « cité » qui possède tout le nécessaire : hôpital, commissariat, commerces, etc.

A chaque coin de rue, les enfants peuvent exercer un métier différent.  A Kidzania, ils passent de pilote de ligne à chirurgien avant de cuisiner des hamburgers au fast-food local. Une mobilité professionnelle qui impressionnerait plus d’un adulte.

Deux fillettes jouent aux apprenties dentistes

Une initiation à la consommation

Tout travail mérite salaire et Kidzania ne fait pas exception à cette règle. En paiement de leur efforts, les enfants gagnent des Kidzos, la monnaie du parc. Ils peuvent s’acheter des souvenirs, à manger et même les placer à la banque pour une future visite. Côté pile, les petits travailleurs mesurent mieux la valeur de l’argent. Côté face, on les prépare à devenir de parfaits consommateurs.

Car à Kidzania, on s’y connaît en marketing. Des publicités très travaillées font saliver les plus jeunes. Et de nombreuses marques sponsorisent des ateliers. Coca-Cola, Mitsubushi ou encore Sony sont ainsi présentes dans le parc.

Un atelier de pilote d'avion sponsorisé par le groupe Emirates

La fabrique des rêves

Paradoxalement; le parc véhicule des valeurs comme l’égalité et la coopération. D’un travail banal à une profession plus valorisée par la société, c’est l’envie qui guide le choix des enfants. Il n’y a aucune hiérarchie.

Dommage qu’il n’acceptent pas les adultes.

Mathieu Albertelli, Gregory Bianchi-Perla, Romain Fondacaro

Consultez le site officiel de Kidzania

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s