Bugarach: le village français anti-apocalypse

Contrairement aux apparences, le village de Bugarach est loin d’être paisible (Photo de Radio France)

Le compte à rebours a commencé. La fin du monde est proche… Ou pas. Toujours est-il que des millions d’irréductibles y croient ! L’arrêt brutal du calendrier Maya, le 21 décembre 2012, donne lieu à bien des interprétations. Dans le sud de la France, un petit village perdu dans la montagne serait le dernier refuge de l’humanité : Bugarach est l’Elu !

Jésus, Isis, les extraterrestres et les Templiers invoqués
Nichée au creux des Corbières, cette bourgade de 200 habitants doit son succès à son pic de 1230 m qui surplombe le village. Jusqu’ici, rien d’extraordinaire. Seulement ce petit bout de roche déchaîne les passions, stimule l’imagination. Depuis un an, adeptes de mysticisme en toge blanche et autres survivalistes ont remplacé les habituels randonneurs. « Avant, 72% de la clientèle venaient pour la randonnée, maintenant 68% sont des ésotériques » s’exaspère Sigrid Bénard gérante de la Maison de la Nature devant les cameras d’Enquête exclusive. De nombreuses légendes liées au sommet laissent entendre qu’il serait le seul lieu à échapper à l’apocalypse.
Jean Michel, cadre de la fonction publique, sillonne le Pic depuis 30 ans. Il est persuadé que la montagne abrite le tombeau du Christ, de Marie-Madeleine, d’Isis et d’anciens rois Wisigoths. Mais ce n’est pas tout ! Au détour d’une grotte se trouverait un vaisseau spatial renfermant le savoir des Atlantes (peuple de la cité disparue Atlantide). Accompagné d’un ami qui se dit descendant d’Osiris, Jean-Michel creuse dans l’espoir de découvrir le trésor des Templiers et la tombe du fils de Dieu. Ces « zozotériques » rivalisent d’ingéniosité pour justifier leur présence sur les lieux. Dans une version plus soft, la montagne serait tout simplement sacrée et dégagerait un magnétisme étonnant.

Le Maire au bord de la crise de nerfs
De quoi sourire. Mais à l’approche de la date fatidique, Jean-Pierre Delord, maire du village, ne rigole plus. « Si demain 10 000 personnes débarquent, étant une commune de 200 habitants, nous ne pourrons pas assurer leur sécurité. » confie-t-il au journal la Dépêche. L’élu envisage de faire appel à l’armée. Plus grave encore, un suicide collectif des plus fanatiques n’est pas à exclure.
Des problèmes qui passent pour certains bien loin derrière les intérêts commerciaux de ce buzz mondial. « En ce moment j’ai quinze maisons à vendre. Je n’ai jamais vu ça depuis trente-quatre ans que je suis maire. » s’exclame Jean-Pierre Delord. Les prix de l’immobilier explosent : « le tarif demandé est trois à quatre fois plus cher qu’auparavant. »
Côté réservation, tout est plein ! L’hôtellerie du coin est déjà submergée. Si vous n’avez pas pris vos précautions, n’ayez crainte. Il vous reste peut-être un espoir : un bunker de luxe. Une construction résistante à l’apocalypse tout confort au loyer annuel, moins confortable lui, à 35 000 euros. Souhaitons qu’il soit efficace !
Les moins scrupuleux s’improvisent thérapeutes, magnétiseurs, médium. Ils organisent des stages hors de prix et vous proposent débourser 15 000 euros pour un crâne de cristal. Même les cartes postales exploitent le filon surnaturel en ajoutant une petite soucoupe volante sur la représentation du village

Vue de l’extérieur, cette situation insolite frise le ridicule. Mais les habitants dont la tranquillité est troublée et les fanatiques, eux, la prennent très au sérieux.

Justine Pradel, Valentin Prélat & Vincent Rozeron

En savoir plus

Découvrez des extraits du magazine Enquête exclusive

Images d’Enquête exclusive (montage IUT de Cannes)


2 réflexions au sujet de « Bugarach: le village français anti-apocalypse »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s